1 permis de construire, 12 logements et des questions

Le permis de construire délivré le 14 novembre 2016 par le maire de Couzon permettant la construction de 12 logements rue Rochon amène pas mal de questions…

Il n’a pas échappé aux usagers de la rue Rochon qu’un panneau portant l’indication d’un permis de construire est apposé juste au-dessus du carrefour avec le rue Rémond.

Un regard plus attentif à ce panneau nous permet de détailler le projet :

Détail du panneau règlementaire

  • surface du terrain 650 m2 
  • surface de planchers à construire 733 m2
  • 2 bâtiments pour 12 logements et 15 places de parking en sous-sol
  • hauteur maximale du bâti 10 m.

Pour mieux comprendre ce projet, sa localisation et son impact, voici une vue aérienne.

Situation du terrain rue Rochon.

Le repère 1 indique le terrain concerné par le permis de construire.

Le repère 2 indique le portail permettant l’accès actuel au terrain.

Le repère 3 indique les emplacements des bacs de tri, à ordures ménagères et des places de parking qui bordent le terrain au-dessus du carrefour de la rue Rochon avec la rue Rémond.

Un besoin de nouveaux logements à Couzon

Il est admis depuis longtemps que Couzon doit faire face à l’évolution démographique de la Métropole et que son offre de logements doit s’accroître et se diversifier. C’est en tout cas ce que l’on nous annonce depuis quelques années, notamment du côté du Grand Lyon.

Il est également admis que la majorité des communes du secteur ont mis en place un réelle politique de développement urbanistique, heureuse ou contestable, selon les cas et les points de vue.

Il est aussi une réalité que Couzon est la seule et unique commune à n’avoir, depuis des décennies, développé aucun projet de cette nature. Or, pour une commune péri-urbaine comme la nôtre, la séparation entre une cité dortoir et un village tient, notamment, en sa capacité de renouvellement de sa population et d’adaptation de son habitat.

Il est vrai aussi que la situation de la commune permet peu de marges de manœuvre : falaise, Saône, zones inondables… bref, les réserves foncières constructibles sont extrêmement limitées.

Pour autant ce projet de 12 logements interroge

Vue du projet

Il est donc évident que ce projet présente un intérêt réel. Pas seulement pour ses promoteurs, également pour la commune et le maintien du dynamisme social du village.

Installer autant de logements sur une si petite surface ne semble poser, en soi, aucune difficulté particulière.

De plus, les différents réseaux, en particulier d’assainissement, sont récents et, le permis de construire ayant été accordé, on imagine bien qu’il sont suffisamment dimensionnés.

Toutefois le projet tel qu’il apparaît aujourd’hui pose plusieurs questions, en particulier celle de l’accès prévu à la future construction.

En effet celui-ci ne se fera pas par l’accès actuel (portail – repère 2 sur la photo aérienne) mais par l’emplacement où se situent les containers et quelques places de parking (repère 3 sur la photo aérienne).

Quid des habitants actuels du quartier ?

Le futur accès aux bâtiments.

La photo ci-contre montre le mur actuel qui devrait être ouvert pour permettre l’accès aux bâtiments à construire.

On connaît dans ce quartier, et il n’est pas le seul dans ce cas à Couzon, la difficulté pour les riverains à stocker containers de tri et à ordures ménagères. C’est la raison d’être de cet emplacement qui bénéficie à tous.

On sait aussi que de nombreux habitants du quartier rencontrent de gros problèmes de stationnement car un grand nombre de logements existants n’ont pas de garage ou de parking privatif. Les places de stationnements son extrêmement rares et se situent rue Georges-Villeneuve, rue JM-Villefranche et rue Rochon.

7 places de stationnement en moins

L’utilisation de cet emplacement pour accéder aux futurs logement entraîne donc de fait la suppression des 7 places de stationnement existantes et de l’emplacement des différents containers.

De plus le projet mentionne 15 places de stationnement en sous-sol. Alors que la moyenne de détention de véhicules est de 2 par foyer, on imagine donc volontiers que les nouveaux habitants du quartier vont devoir parquer de 10 à 12 véhicules… quelque part.

On a donc une situation actuelle qui pose d’énormes difficultés de stationnement et une équation simple qui vient se rajouter à cela :

  • 7 places de stationnement en moins
  • 10 véhicules supplémentaires à parquer.

Un permis de construire accordé le 14 novembre 2016

On ne peut imaginer que ce permis ait été délivré sans prise en compte de la difficulté que sa mise en œuvre va poser, tant pour les riverains actuels que pour leurs futurs voisins qui viendront habiter les deux bâtiments en projet.

On se souvient qu’en d’autres temps et en d’autres lieux, Patrick Véron, notre maire, alors adjoint, avait activement contribué à bloquer un projet de logements sociaux qui selon les riverains concernés allait poser d’importants problèmes.

On peut donc penser que notre maire, prenant en compte les difficultés réelles soulevées par ce projet, ne manquera pas de proposer des alternatives… aujourd’hui inconnues des riverains.

Pas de réponse et des recours en vue

A ce jour, aucune information particulière n’a été faite. Cependant, selon nos informations, des recours, à ce jour gracieux, pourraient être faits contre ce projet.

Si une nouvelle offre de logements à Couzon est une nécessité, il serait dommage que tout projet soit bloqué, notamment parce qu’ils apparaissent acceptés à l’encontre des habitants actuels.

Quand bien même les recours prévisibles serait rejetés, quels pourraient donc bien être les bons rapports de voisinage entre les nouveaux Couzonnais et les riverains actuels qui, eux, font face depuis des années à des difficultés de stationnement résidentiel ?

Une fois encore l’information, et même la concertation est une nécessité… qui semble bien avoir été oubliée ici.

Si vous aussi, vous vous posez des questions sur ce projet, n’hésitez pas à les indiquer dans les commentaires de cet article. Le cas échéant, nous en ferons une synthèse que Vivre Couzon portera auprès des élus.

 

Mot Clefs de cet article : , , , , , ,

A propos de l'auteur de cet article

Pierre Deleuze
est l'auteur de 72 articles sur VivreCouzon.org

Pierre est l'un des membres fondateurs de l'association Vivre Couzon dont il est membre du conseil d'administration. Il fait en outre partie du comité de rédaction de VivreCouzon.org.