Le maire d’Albigny réinvente la parité

Albigny_mairie

Couzon n’étant pas le centre du monde, ni même celui du Val de Saône, Vivre Couzon vous donnera des nouvelles de nos villages voisins.

Depuis les élections municipales, l’opposition et la majorité au conseil municipal d’Albigny se livrent une féroce bataille juridique.

Un article du Progrès nous apprend que la Préfecture attaque la commune pour non respect de la parité. En effet, le premier magistrat albignolais a contourné la loi pour faire élire 5 adjoints hommes contre une seule femme. La loi sur la parité exige que l’effectif municipal soit partagé au même nombre entre homme et femmes.

Comment ce tour de passe-passe a-t-il eu lieu ?

Lors de du premier scrutin, le maire a fait élire deux hommes et une femme, ce qui est tout à fait conforme à la loi. L’affaire se complique lors du deuxième conseil municipal quand il fait élire un seul adjoint homme.

D’après lui, le texte dit que lors d’un scrutin l’écart entre le nombre des candidats de chaque sexe ne peut être supérieur à un. De cette façon, il se dit qu’il est toujours dans les clous sur la parité. Il recommence le même stratagème encore deux fois pour arriver à cinq adjoints hommes contre une seule femme.

Évidemment, l’opposition écrit à la Préfecture pour demander à ce que la loi soit respectée, ce qui est logique d’ailleurs. Voila pourquoi aujourd’hui la Préfecture attaque la commune pour non-respect de la parité. Dans sa séance du 02 juillet, le Tribunal Administratif a mis son jugement en délibéré.

Quels sont les arguments du maire ? Pour lui, aucune femme de son équipe ne veut prendre des responsabilités plus importantes dans la vie communale. On peut quand même lui reprocher de ne pas y avoir pensé lors de la constitution de sa liste.

Affaire à suivre dès le jugement rendu ! ! !

Mot Clefs de cet article : , , , , , , ,

A propos de l'auteur de cet article

est l'auteur de 66 articles sur VivreCouzon.org

Michel, bien connu à Couzon, est membre fondateur de l'association Vivre Couzon dont il est également membre du conseil d'administration. Il est en outre l'un des piliers du comité de rédaction de VivreCouzon.org.