Les carrières de Couzon reconnues nationalement

Les grandes falaises des carrières de Couzon ont été retenues cette année à l’inventaire national du patrimoine géologique. Un site chargé d’histoire et de science qui reste encore à valoriser. 

Depuis le début de l’année, Couzon figure parmi les 19 sites retenus pour le département du Rhône à l’inventaire national du patrimoine géologique. Le site concerné : les grandes falaises de pierre dorée en arrière du foyer Saint-Léonard. Pour de nombreux visiteurs, elles marquent l’identité des paysages couzonnais.

Le front de taille des carrières de CouzonCet inventaire vise à recenser les sites présentant le plus grand intérêt dans ce domaine. Il a été lancé en 2007 par le ministère en charge de l’écologie. Qu’est ce que le patrimoine géologique ? Selon le ministère, il « englobe tous les objets et sites qui symbolisent la mémoire de la Terre, de l’échantillon tel qu’un minéral ou un fossile, jusqu’aux grandes structures paysagères. » C’est selon lui « un bien commun non renouvelable et précieux, une mémoire de la planète dont nous héritons et que nous devons transmettre ».

Une histoire couzonnaise

Pour en revenir à notre site couzonnais, la fiche de l’inventaire national précise : « La carrière offre un front de taille de 30 à 40 mètres de hauteur qui permet d’observer aisément plusieurs phénomènes géologiques. » En effet, le front de taille de la carrière présente le contact entre la « pierre dorée » ou « pierre de Couzon » (calaire à entroques) et le ciret bajocien, un autre type de calcaire, plus clair.

ciret - calcaire - pierre de CouzonCe front de taille est donc intimement lié à l’histoire économique couzonnaise. Tous les Couzonnais savent que la pierre de Couzon était une excellente pierre exploitée localement et utilisée pour la construction jusqu’au début du XXème siècle.

Pour le ciret, qui surmontait la pierre de Couzon, il en était tout autrement : sa sensibilité au gel le rend impropre à une utilisation dans les bâtiments. On ne le retrouve ainsi que dans quelques murets de pierre sèche ainsi que dans les nombreux tas de remblais générés par l’exploitation des carrières.

L’exploitation du front de taille couzonnais était particulièrement délicate puisqu’il fallait enlever une importante épaisseur de ciret, inintéressant du point de vue économique, avant de s’attaquer à la couche de pierre dorée sous-jacente.

Le géo-site couzonnais permet aussi de montrer d’imposants blocs effondrés au pied des falaises. Ces blocs détachés témoignent de la lente altération du front de taille à la suite de son exploitation désormais révolue, conjuguée à l’effet des éléments naturels. Les infiltrations d’eau dans la falaise concourent en effet à la formation de fissures dans l’ancien front de taille, qui disloquent petit à petit des pans entiers de falaise. Ceci illustre parfaitement une facette des risques naturels du massif du Mont d’Or.

Valoriser le site : aux Couzonnais de s’y mettre

Comment valoriser le site ? Malheureusement, le classement par l’Etat constitue avant tout une reconnaissance de la qualité géologique du site, un label en quelque sorte. Il ne prévoit pas particulièrement d’actions de Inventaire des sites - carrièrespromotion. La mise en valeur touristique ou pédagogique relève donc d’autres acteurs, parmi lesquels peuvent figurer la commune ou le syndicat mixte. Dans d’autres communes, des exemples de mise en valeur d’un tel patrimoine existent : le sentier géologique du Mont d’Or entre Chasselay et Poleymieux, les différents sites du circuit des Pierres-folles à Saint-Jean-des-Vignes (également retenu dans le cadre de l’inventaire national), le Géoparc des Bauges en Savoie… Ainsi, on pourra imaginer pas mal de choses pour valoriser ce site :

  • La création d’une page internet dédiée sur le site de la commune
  • L’édition d’une fiche pédagogique à destination des enseignants, des collégiens ou des lycéens  pour un accueil à la base du site (sur le domaine public)
  • Un panneau explicatif (sur le domaine public)
  • Un dépliant, un fascicule, une carte postale portant la mention du géo-site couzonnais…

 Luc Bolévy

Mot Clefs de cet article : , , , , , , , , ,

A propos de l'auteur de cet article

est l'auteur de 20 articles sur VivreCouzon.org

Luc est un passionné du patrimoine des Monts d'Or ou plus exactement du Mont d'Or. Il vient régulièrement partager cette passion avec les lecteurs de VivreCouzon.org. Vous pouvez également retrouver son livre "Mont d'Or Lyonnais, petit et grand patrimoine"