Château de la Guerrière : nos idées… et les vôtres

Mairie, école, jardin partagé, salles municipales… Voici quelques hypothèses sur l’utilisation possible du Château de la Guerrière, futur bien commun des Couzonnais si l’achat se concrétise. Enfin, ce sera à vous de donner votre avis.

Dans notre grand dossier, nous vous avons détaillé les enjeux de l’acquisition du château de la Guerrière pour un budget d’environ 6 millions d’euros, échelonnés sur plusieurs années.

Cultures d’herbes aromatiques, ferme pédagogique, salles de réception, logement…  Dans ses délibérations, la mairie était légalement contrainte d’indiquer une intention sur l’usage qu’elle veut faire de ce bien. Cependant, au-delà de ces destinations un peu générales, les vastes surfaces du château offrent des possibilités multiples. 

Pour Vivre Couzon, il est indispensable que les Couzonnais aient leur mot à dire sur le devenir de cet élément essentiel de notre patrimoine. C’est pourquoi nous avons décidé de lancer une consultation. De multiples possibilités s’offrent à nous.

Voici donc quelques idées non exhaustives pour équiper ce lieu.

Nous avons essayé d’accompagner ces idées de quelques précisions ainsi qu’un peu de recul sur une nouvelle ère urbanistique à Couzon avec le projet « Paupières ».

Dans notre réflexion, il faut un projet humble, afin de continuer à rénover nos autres locaux (Ecoles, SAR, salles des fêtes…).

Il faut le penser évolutif c’est-à-dire que nous pourrions, en fonction de nos capacités financières équiper le site par tranches.

Bien entendu, tout cela est sous réserve de faisabilité, de visite du site etc…

A noter qu’un certain nombre d’aménagements pourraient être en lien avec de l’accueil de public. Il faut donc bien entendu prévoir les parkings en conséquence ainsi qu’une voirie adaptée. Ce projet devra repenser tout le sens de circulation du haut du village. Et si le nouveau lieu ne se prête décidément pas à la circulation automobile, il faut repenser les cheminements piétons dans le village.

1/ Pour la partie « Château », un mix entre un équipement type Mairie au rez-de-chaussée (400 m2 largement suffisants) et de l’habitat sur les autres niveaux (surface quasi équivalente).

Pour cela, on peut s’inspirer par exemple de la maison de l’Accueil à Albigny, qui abrite au rez-de-chaussée la salle du conseil municipal (avec fresque murale), et au-dessus des appartements locatifs.

Les plus :

  • Enfin la séparation du complexe mairie/école afin de donner à l’école la place que l’avenir démographique nous promet.
  • Une accessibilité handicapés pour la mairie.
  • Une rentabilisation financière du site avec de l’habitat rénové (pourquoi pas social ?).
  • Un meilleur accueil pour les citoyens et un équipement de travail amélioré pour les agents.
  • Pas besoin d’une mairie surdimensionnée. Il faut un projet pas trop lourd en termes de financement afin de pouvoir aussi rénover les locaux actuels récupérés par l’école.
  • Un projet évolutif où il y aurait la possibilité à terme d’en faire la « mairie centrale » de la rive droite.

 Les moins :

  • Une mise aux normes ERP qui sera tout de même relativement lourde.
  • Difficulté accrue de se rendre à pied à la mairie (personnes âgées par exemple).
  • Nécessité de créer un nombre important de places de parking dans un beau parc arboré. Cohabitation visuelle difficile de la voiture.

2/ Accueil d’une structure intercommunale (château principal ou dépendances)

a/ L’ASI

L’ASI est en recherche de locaux pour trouver un nouveau souffle. Pourquoi ne pas imaginer accueillir son siège.

  • Partage de l’investissement en intercommunalité.
  • Moins de trajets pour les familles de Couzon.
  • Ouverture du centre aéré sur les Monts d’Or (nouvelles activités, découvertes…).
  • Nécessité d’accessibilité du site à des bus.

b/ Le syndicat mixte des monts d’or

    Aujourd’hui basé à Limonest, il trouverait ici une juste place au pied des Monts d’Or.

  • Investissement partagé.
  • Près des départs de randonnées.
  • Possibilité d’y faire un lieu d’exposition permanent sur les Monts d’Or.

3/ Des jardins partagés ou jardins de cocagne ou jardins familiaux

Projet qui parait idéal pour les parcelles 107 et 108 de l’autre côté de la rue Rochon. Mais qui pourrait aussi être viable sur la partie Nord

  • Lien social, culturel, intergénérationnel.
  • Possibilité d’un jardin pour les écoles, pour la commune aussi pourquoi pas. L’entretien étant fait par les habitants participants / coût moindre pour la commune.
  • Pédagogie autour de l’agriculture.
  • Jardin de cocagne ou d’insertion, (création d’emplois) minimum de 2 ha, peut fournir en légumes bio et locaux le marché de Couzon, les écoles, les maisons de retraite, l’institution Saint-Léonard, etc. 

4/ Une zone agricole maraichère

Pourquoi ne pas retrouver un peu d’agriculture dans Couzon et confier ces surfaces (tout ou partie) à un agriculteur. On aurait la possibilité d’en faire aussi un lieu pédagogique autour de l’agriculture maraichère.

5/ Des salles municipales

a/ Sportif

Afin de désengorger nos salles existantes, on pourrait utiliser l’une des dépendances pour accueillir un petit équipement sportif type salle de tennis de table ou salles de danse par exemple.

 b/ Divers

Salles de réunion, lieux de rencontre pour les anciens

c/ Archives

Un lieu pour accueillir toutes nos archives municipales dans un endroit adapté et suffisamment vaste pour en permettre une bonne conservation.

6/ Une nouvelle école

  • Dans un environnement typique des Monts d’or, au calme, avec de nombreuses ressources éducatives liées au site (espace, plein air, biodiversité, etc).
  • Un équipement recentré dans le village :
    • lien entre le bas et le haut de Couzon,
    • église revitalisée,
    • accès à mi-chemin village /paupière/carrière/montagne/, d’où cheminements piétons favorisés et utilisation raisonnée de la voiture. Site de rencontres, réunions, etc.
  • Céder toute la place actuelle à la Mairie, aux associations (activités manuelles, arts plastiques, sports)…

 

7/Une zone d’activité culturelle

  • Dans le parc du château prévoir une zone culturelle d’extérieur. Une sorte de place verte et piétonne pour que des manifestations puissent avoir lieu (fête de la musique, forums, concerts, cinéma extérieur, jeux inter-quartiers, ou tout autre événement d’été. Peut-être en paysageant la place en forme d’amphithéâtre.

 

  • un lieu d’expositions temporaires (hall, salles…) ou permanent dans le parc (villa Gillet, jardins fondation MAEGHT…)

Nous vous avons donc imaginé quelques pistes d’utilisation pour ce lieu et détaillé les enjeux de l’acquisition du château de la Guerrière par la commune. Mais ce lieu, s’il est effectivement acheté par la commune, ce sera avant tout le vôtre. Maintenant, c’est donc à vous de vous exprimer à ce sujet.

 

Mot Clefs de cet article : ,

A propos de l'auteur de cet article

Nicolas Gauthy
est l'auteur de 61 articles sur VivreCouzon.org

Nicolas est l'un des membres fondateurs de Vivre Couzon dont il est actuellement Président. Il est également l'un des piliers du comité de rédaction de VivreCouzon.org