Deux composteurs publics bientôt installés à Couzon

Composter ses déchets organiques, c’est diminuer d’un tiers le volume de nos poubelles. Même sans avoir de jardin, ce sera désormais possible à Couzon. Réunion d’information le 6 mai prochain.

Épluchures, restes, tonte de pelouse… les déchets organiques représentent un tiers du contenu de la poubelle, soit environ 100 kg par habitant et par an. De plus, ces matières, composées à plus de 80% d’eau, passent mal dans les incinérateurs. Pourtant, elles pourraient se transformer en engrais pour les plantes de nos jardins ou des espaces publics.

Pour ceux qui ont la chance de posséder un bout de jardin, c’est très simple, que ce soit avec un composteur qu’on peut fabriquer soi-même ou tout simplement en tas : suivez les conseils de l’Ademe.

Réunion publique d’information le Mercredi 6 mai à 20h salle du Conseil municipal – ouvert à tous.

Pour les autres, la municipalité de Couzon va bientôt mettre en place une solution, grâce à l’investissement de Christiane Michal. Deux composteurs partagés seront prochainement installés en centre village. L’un sera situé rue Villeneuve, l’autre au 20 rue de la République.

Le projet sera encadré par l’association Les Compostiers, agréée par la Métropole du Grand Lyon. Il reposera sur l’implication des habitants. En effet, les bacs, fermés, seront ouverts deux fois par semaine pendant une heure par des habitants volontaires qui veilleront à la qualité de ce qui y est déversé. Au total, une équipe d’une dizaine de Couzonnais sera nécessaire pour s’occuper de chaque composteur.

Ainsi, les ménages installeront une poubelle fermée dans la cuisine pour y jeter les épluchures de fruits et légumes, le marc de café, les coquille d’œufs… Deux fois par semaine, ils iront vider le bac.

Pour en savoir plus, une réunion publique d’information aura lieu mercredi 6 mai à 20 heures à la salle du Conseil Municipal.

Contact : Mairie de Couzon-au-Mont-d’Or 04 72 42 96 96 ou christiane.michal@orange.fr

La recette d’un bon compost

Mettre des couches successives de matières humides et de matière sèche à la façon d’un mille-feuilles. Arroser si besoin, retourner une ou deux fois. Neuf à douze mois après, c’est prêt : vous avez un beau terreau utilisable par les services municipaux et les jardiniers couzonnais.

Mot Clefs de cet article : , , , , ,

A propos de l'auteur de cet article

Nicolas Gauthy
est l'auteur de 56 articles sur VivreCouzon.org

Nicolas est l'un des membres fondateurs de Vivre Couzon dont il est actuellement Président. Il est également l'un des piliers du comité de rédaction de VivreCouzon.org