Conseil municipal : 2019, nouveau PLU, nouveau resto scolaire

Vivre Couzon était présent au conseil municipal de jeudi soir.

235 logements en plus dans 9 ans

Les élus ont d’abord examiné la révision du Plan local d’Urbanisme et d’habitat (PLU-H). Il s’agit d’une proposition concoctée par la Métropole qui sera soumise à enquête publique au premier semestre 2018.

A la demande de Gérard Dardet, la mairie demandera à ce qu’une parcelle située au lieu dit Pélocet, près de Saint-Romain, passe d’une zone naturelle à une zone agricole. Le motif de cette demande n’a pas été spécifié lors du conseil.

La proposition du PLU-H pour Couzon fixe un objectif à 9 ans d’installer 235 logements supplémentaires sur la loupe d’Albigny-Couzon au Nord et les parcelles dites ‘Paupière’.

Selon le maire, la zone des « Paupières » ne sera urbanisée que s’il y a un projet global, et non parcelle par parcelle, ce qui permettrait de conduire un vrai projet d’urbanisme. La zone deviendrait constructible après une modification supplémentaire après la mise en place du PLU-H, donc pas avant 2020.

Karine Lucas indique :

Nous travaillons tous en temps masqué au projet d’urbanisation des Paupières. Quand ce sera possible, nous serons prêts.

Ah bon? Les citoyens ont-ils leur mot à dire ou est-ce encore l’un de ces dossiers top-secrets dont la mairie a l’habitude? Nous, en tout cas, on a une proposition très concrète.

Selon le maire, la « loupe » Albigny-Couzon, le long de la D51, est regardée de très près par la Métropole, car il s’agit de l’entrée nord de son territoire. Un centre commercial ou une zone de loisirs pourrait sortir de terre, à l’instar du Carré de Soie. Là, l’horizon d’aménagement est bien plus lointain : quinze ans au minimum.

La zone située le long de la D51 et de la Saône au nord de Couzon, baptisée par les urbanistes « Loupe d’Albigny-Couzon ».

Pour la majorité comme pour l’opposition, il y a urgence à renouveler la population du village pour faire face à son vieillissement, notamment en permettant la construction de logements pour les jeunes. La proposition de cahier communal pour la révision du PLU est adoptée à l’unanimité.

Restaurant scolaire : démolition en février, ouverture en janvier 2019

Selon le maire, le restaurant scolaire devrait être démoli pendant les vacances de février pour démarrer la reconstruction dans la foulée. Le malapris qui a salopé le travail du chantier du nouveau restaurant scolaire a été reconnu fautif par la justice. Mais entre-temps, les prix ont augmenté, et il faudra prévoir 120000 euros, sans compter les frais de justice et plein de frais annexes. La mairie devrait rentrer dans ses frais avec les dédommagements de l’assurance… dans un certain temps. Ouverture espérée en 2019 — on croise les doigts.

Plus de pesticides à Couzon

Enfin, Couzon va signer une charte « zéro pesticide » et se lancer dans un plan de « gestion différenciée » : désherber là où c’est nécessaire avec des méthodes naturelles, laisser les herbes spontanées là où elles ne gênent personne. Une manière de suivre la réglementation en étant accompagné par les aides de l’Ademe. Là aussi, voté à l’unanimité. Aux jardiniers de suivre le bon exemple.

A propos de l'auteur de cet article

Nicolas Gauthy
est l'auteur de 58 articles sur VivreCouzon.org

Nicolas est l'un des membres fondateurs de Vivre Couzon dont il est actuellement Président. Il est également l'un des piliers du comité de rédaction de VivreCouzon.org