Conseil municipal : Gérard Dardet 1er adjoint avec des délégations supplémentaires

Le conseil municipal s’est réuni le jeudi 26 avril au soir. En l’absence de compte-rendu officiel, Véronique Leclercq, conseillère municipale, nous en donne sa vision.

  • Compte-rendu, service minimum

La soirée débuta de façon classique par l’approbation du compte-rendu du CM du 1er mars. Résultat 17 voix pour, 5 contre. Pourquoi la minorité n’approuve plus ce document ? Depuis plusieurs mois, il est désormais entendu que les échanges entre élus ne sont plus retranscrits. Lors du conseil du mois de novembre, une élue majoritaire s’est même sentie obligée de déclarer ;  » Si les couzonnais veulent savoir ce qu’il se passe ils n’ont qu’à venir au conseil « . Les élus J’aime Couzon ont questionné avec insistance à plusieurs reprises le DGS, Olivier Di Pietro, chaque fois Patrick Véron coupait court à la conversation et enchaînait avec la délibération suivante. Ce sera donc le service minimum jusqu’à la fin du mandat.

  • Nombre de postes d’adjoint, c’est du moins

Patrick Véron décide de commencer en évoquant Corinne Courtois, nous précisant tout d’abord que la démission de celle-ci avait été actée officiellement par la Préfecture le 19 avril dernier. Vient ensuite le temps des remerciements, le Maire dit regretter la démission de son ancienne 1ère adjointe, la remerciant pour son action et son implication depuis 2014. A sa demande ainsi que celle de Rodolphe Knezovics, Corinne Courtois accepte de rester siéger à la commission politique sociale et solidaire ainsi qu’au CCAS. Elle prend ensuite la parole pour à son tour remercier Patrick Véron de la confiance qu’il a placé en elle, et évoque son communiqué de presse, en ajoutant que son engagement lui avait demandé énormément de temps et de sacrifices, mais aussi que les conditions de travail des agents devaient être améliorées. La conclusion :  » Ils resteront pour faire fonctionner la Mairie lorsque nous élus ne seront plus là. Tout ce qui a un début à une fin.  »

Applaudissement des élus pour clore ce débat.

Finalement pourquoi Corinne Courtois a-t-elle réellement et précisément démissionné ? Nous n’en saurons pas plus.

Revenons en aux postes d’adjoint, Patrick Véron nous annonce qu’ils ne seront désormais plus que 5. Philippe Muyard s’en étonne et demande pourquoi se priver d’un poste important et donc d’une force de travail supplémentaire. Réponse du Maire :  » 5 adjoints c’est suffisant pour les deux ans à venir  » et d’enchaîner en expliquant que les délégations de Corinne Courtois seront réparties vers d’autres élus et agent. Le DGS reprenant la direction des ressources humaines, la responsabilité de l’intercommunalité à Gérard Dardet, la culture lui revenant également.

  • 1er adjoint, un candidat puis deux candidats, vote surprise

Patrick Véron propose la candidature de Gérard Dardet qui l’accepte. Nous allions passer au vote lorsqu’il est demandé si une autre personne veut se présenter. Une voix retentit  :  » Oui, moi « . Philippe Muyard entre dans le jeu. Gérard Dardet 11 voix, Philippe Muyard 5 voix, 4 bulletins nuls, 2 bulletins blancs, 1 vote non exprimé.

Résultat pour le moins surprenant, force est de constater que le candidat de la majorité aurait du faire le plein des voix, 7 de celles-ci manquent à l’appel. Trajectoire se diviserait-elle encore un peu plus ?

 

Indemnités des élus, réajustement

Vu la réduction du nombre d’adjoints, la nouvelle répartition de l’enveloppe globale est la suivante : Le Maire reste sur la même ligne et abandonne ses indemnités, le 1er adjoint passe de 16,5% à 13,5%, du 2e au 5e adjoint de 12,5% à 13,5%, les conseillers délégués constant à 5,5%, ainsi que les conseillers municipaux à 2,75%

Résultat : 18 voix pour, 4 absentions, 1 voix contre.

  • Demande de subventions à l’État

Les demandes seront faites au titre de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR)

La commune souhaitant continuer les travaux de rénovation énergétique et accessibilité de l’école élémentaire, après une étude réalisée en début d’année, Karine Lucas présente le plan de financement. Montant total HT : 700 560€  Montant total des subventions espérées : 285 000 €.  Reste à financer HT : 415 560 €

Benjamin Durand demande dans quelle mesure le reste à financer sera de l’épargne ou de l’emprunt, Karine Lucas se lance dans une explication assez floue sans apporter de réponse. Benjamin réitère sa question deux fois sans obtenir satisfaction, l’adjointe de préciser que Jean-François Tanguy n’étant pas là, elle n’est pas en mesure d’apporter ce renseignement. En outre Benjamin Durand rappelle le dépassement de l’enveloppe de travaux de 435 000 € prévisionnels à plus de 550 000 € réalisés.

Les travaux ne commençant que l’année prochaine, la répartition sera étudiée à ce moment là.

Résultat : 21 voix pour, 2 abstentions

  • Activités périscolaires, rentrée 2018

Le Conseil d’école ayant décidé du retour de la semaine de 4 jours, la suppression des TAP est de fait actée.

Un accueil loisirs payant mercredi toute la journée sera proposé de 7h30 à 18h30, les enfants auront également la possibilité de manger sur place.

Philippe Muyard s’émeut de cette décision et exprime ses regrets. Il considère que c’est un énorme gâchis au vu de l’investissement humain et financier depuis 4 ans. C’était une avancée et c’est maintenant un retour en arrière conclut-il.

Résultat : 22 voix pour, 1 abstention

Concernant la tarification de l’accueil de loisirs du mercredi, Bruno Jacques questionne sur l’impact pour les familles.  Benjamin Durand enchaîne sur le sujet et demande pour l’année prochaine de réétudier des tarifs pour avoir une attractivité maximum c’est à dire pour les moins aisés comme les plus aisés et favoriser ainsi la mixité sociale et d’approcher une occupation à 100% (reflet d’une bonne gestion de moyens) ; par ailleurs donner les éléments du budget affecté en recettes et dépenses pour montrer l’effort de la collectivité et la proportion du reste à charge directe des familles

  • Unanimité sur les délibérations concernant la convention de mise en œuvre de la politique métropolitaine de lecture publique, ainsi que la fixation des prix des documents vendus lors de la fête du livre qui se déroulera à Couzon le samedi 2 juin 2018

 

  • Mise en place d’une astreinte du personnel

La mise en place de cette astreinte se fera uniquement sur la base du volontariat et concernera le personnel d’exploitation, technique comme administratif. Les événements concernés pourront être d’ordre climatique ou festif (fête de la musique, 13 juillet/feu d’artifice, concerts etc ).

Les astreintes seront d’exploitation ou de décision. Dans le 1er cas la rémunération ira de 8,60€ à 159,20€, et dans le second de 10€ à 121€

Résultat : 21 voix pour, 2 abstentions

  •  Divers

La collecte des ordures ménagères se fera le mercredi 9 mai.

Des remerciements sont adressés aux élus et bénévoles pour le vide-grenier. Un constat, celui de la baisse des inscriptions et ainsi que celle de la fréquentation des couzonnais. Bénéfice en baisse à 3254,14 €

Laurent Terrade prend la parole pour annoncer le plan de relance envisagé pour les jeux interquartiers. 6 000 € de subvention, un événement en 2018 pour un retour espéré des jeux aux environs d’octobre 2019.

Yann Coric à la tête d’une commission extra-municipale entre dans les détails et nous explique que celle-ci s’est réunie le 24 avril dernier dans les locaux du stade foot. Entre 25 et 30 couzonnais ont été contactés, tous ont répondu présent. Le bureau de l’association des interquartiers ayant démissionné afin de passer le relais, la commission a été l’occasion d’échanges sur le format des futurs jeux, des bénévoles se sont déclarés, nouveaux, anciens, jeunes, élus. Un début qui s’annonce positif. 8 personnes ont posé leur candidature pour le nouveau bureau provisoire de l’association dont deux élus, Corinne Courtois et Yann Coric. Les fonctions de chacun seront décidées et formalisées lors de l’Assemblée Générale. Pour le capitanat de chaque quartier, il y a déjà des volontaires Une nouvelle réunion s’est déroulée ce mercredi 2 mai.

Christiane Michal  a encore rappelé la demande de présentation de l’étude d’évolution de nos salles promise déjà il y a plus de trois mois pour avoir une vision sur les projets, Patrick Véron s’étant engagé à nouveau à le faire en réunion non publique.

Ce conseil aura donc été surprenant, parfois consensuel, convenu mais restera sans publicité quant aux détails qui concernent légitimement tous les citoyens. Couzonnais, si vous ne voulez pas vous contenter de l’article du Progrès, et si vous attendez plus que nos articles, vous l’avez bien compris, venez aux conseils municipaux !

 

A propos de l'auteur de cet article

Avatar
est l'auteur de 16 articles sur VivreCouzon.org

Véronique est l'un des membres fondateurs de l'association Vivre Couzon. Elle est également élue au conseil municipal de Couzon, issue de la liste J'Aime Couzon. Elle est en outre membre du Comité de Rédaction de VivreCouzon.org.