Corinne Courtois quitte la majorité municipale

Corinne Courtois lors de sa déclaration

Jeudi 13 décembre, le conseil municipal a démarré par une véritable déclaration de rupture. Préalablement à l’ouverture, Corinne Courtois fait une déclaration interpellant directement le Maire.

Elle garde ainsi la parole durant 3 à 4 mn, rappelant au maire les engagements pris avec son équipe en début de mandat et qui, dit-elle n’ont jamais été tenus. Elle fait part d’une volonté du maire d’empêcher au sein de sa majorité, tout idée de débat. Évoquant sa démission du poste de première adjointe il y a neuf mois, elle déclare :

J’avais la naïveté de croire que ma démission pouvait faire bouger les choses, que tu prendrais enfin en compte les retours de tes élus, que le mode de gouvernance pourrait être démocratique, que la communication et le partage seraient devenus plus importants… mais non. Depuis 9 mois, cela n’a fait qu’empirer, puisque, Patrick, tu t’es attaché à tout mettre en œuvre pour m’exclure de l’équipe.

En plus de cette volonté de l’isoler, Corinne Courtois reproche aussi au maire d’avoir trahi ses engagements.

Tu as décidé de faire allégeance à Gérard Collomb, en rupture avec la grande majorité des maires du groupe Synergies auquel tu appartiens, (…) une information découverte dans les médias alors que nous avions soutenu ta candidature au poste de conseiller métropolitain

En conclusion de son intervention, Corinne Courtois indique qu’elle « reprend sa liberté vis à vis de son engagement avec la majorité municipale », précisant en outre qu’elle compte « assumer jusqu’à son terme le mandat que lui ont confié les Couzonnais ».

Son intervention est saluée par plusieurs applaudissements d’élus de l’opposition et de la majorité.

S’abstenant de tout commentaire, le Maire ouvre ensuite la séance du conseil municipal et après l’appel des élus, et passe à l’ordre du jour, déclarant en ouvrant le conseil municipal qu’il répondrait aux accusations dont il vient de faire l’objet à l’issue de la séance.

En effet, en fin de séance, Patrick Véron n’a répondu que sur son allégeance à Gérard Collomb. Cette réponse fut alambiquée, confuse. En gros, il se dit loyal envers Gérard Collomb tout en restant vigilant ! ! ! Dans un ultime débat avec l’opposition, il a précisé qu’il n’y avait aucune ambition personnelle dans sa démarche ! ! !

Mot Clefs de cet article : , , , ,

A propos de l'auteur de cet article

Pierre Deleuze
est l'auteur de 75 articles sur VivreCouzon.org

Pierre est l'un des membres fondateurs de l'association Vivre Couzon dont il est membre du conseil d'administration. Il fait en outre partie du comité de rédaction de VivreCouzon.org.