Couzon, un exemple de solidarité bienveillante

Début novembre 8 personnes viennent s’installer dans l’ancien entrepôt près de la gare de Couzon.
Alertés par des riverains, mairie et propriétaires se rendent sur les lieux pour constater et prendre les premières mesures de sécurité indispensables.

[singlepic id=79 w= h= float=center]

Il s’agissait de deux familles de réfugiés albanais dont une avec 4 enfants (un petit de 1 an, malade et 3 autres scolarisés dans une école du 1er arrondissement de Lyon) et ballottée entre Albigny où les enfants étaient d’abord à l’école au moment de leur hébergement en foyer, puis Lyon où elle avait trouvé ensuite un premier squat avant de le quitter à cause de l’insécurité due à une forte violence ambiante.
Après deux semaines dans ce « logement de fortune », parents et enfants sont finalement retournés à Lyon dans un autre squat et dans l’attente d’un lieu de résidence plus conventionnel. Au-delà des faits malheureusement de moins en moins inhabituels, c’est l’approche humaine que je souhaitais évoquer ici et plus particulièrement la bienveillance dont ont fait preuve les Couzonnais à plusieurs niveaux, ce qui est à la fois rassurant et représentatif de l’esprit de solidarité qui transparait dans le village :

    • Le conseil municipal et le CCAS en mettant tout en œuvre pour maintenir la famille dans des conditions les moins pires (mise à disposition de matériel de cuisson, de chauffage, sécurisation du feu, fourniture de vêtements…), étude de la possibilité de prendre des douches dans les bâtiments communaux même si cela n’a pu se concrétiser, la famille étant partie avant.
    • La forte implication personnelle de certains élus dans la recherche de structures pour accueillir la famille, la prise en charge médicale de l’enfant malade, la recherche d’accès aux restos du cœur ou à des repas chaud.
    • L’accueil des familles du voisinage qui ont apporté spontanément de la nourriture et d’autres qui ont assuré la lessive des vêtements, fourni du bois…

Tant que la demande d’asile est en cours d’instruction, les personnes peuvent être logées en foyer – dans la mesure des places disponibles – mais sont remises à la rue une fois déboutées jusqu’au dépôt d’une nouvelle demande, relançant ainsi le processus.

Composée exclusivement de bénévoles, l’AAFD organise diverses manifestations pour récolter des fonds (repas du Réveillon 2014, concerts, ateliers d’écriture…) et accueille toute forme de bénévolat et de dons.
 AAFD – 1 place jean Moulin à FONTAINES ST MARTIN

Couzon sort grandi de la réaction de ceux qui sont intervenus

Certes, il s’agissait d’un squat, donc d’une occupation illégale – que la gendarmerie ne s’est d’ailleurs pas privée de venir signifier en nombre et à des horaires peu soucieux de la tranquillité éphémère des résidents – mais Couzon sort grandi de la réaction de ceux qui sont intervenus.Cette famille – comme beaucoup d’autres – est suivie depuis plusieurs mois par L’Association d’Aide aux Familles en Difficulté (voir encadré ci-dessus) fortement impliquée dans le Val de Saône, qui les appuie tant pour les démarches administratives (CMU, demandes d’asile, avocats, formation…), pour la recherche de logements que pour la vie quotidienne avec la priorité que les enfants puissent être accueillis à l’école (avec l’aide du Réseau Éducation Sans Frontières – RESF)

Comment Couzon peut faire face à une besoin d’accueil d’urgence ?

incendie à couzon

incendie dans une maison à Couzon

Cette histoire fait également réfléchir sur la présence de lieux d’accueil d’urgence à Couzon, que ce soit suite à un accident domestique ou corporel, un incendie, les conséquences d’une catastrophe naturelle ou le cas relaté ici dans sa réponse purement humaine. La commune peut-elle disposer de locaux disponibles en permanence, d’un ou plusieurs logements « tampons » comment aider une famille dans une période transitoire difficile, des locaux qui sont mis habituellement à disposition des associations pourraient-ils être provisoirement affectés à l’urgence, comment définit-on alors cette urgence et dans quel contexte… ?

Ces dernières questions abordent un sujet beaucoup plus large qui fera sans doute l’objet d’un prochain article sur  VivreCouzon.org.

 

Mot Clefs de cet article : , , , ,

A propos de l'auteur de cet article

est l'auteur de 13 articles sur VivreCouzon.org

Bertrand est l'un des membres fondateurs de l'association Vivre Couzon dont il est actuellement trésorier-adjoint. Il est en outre membre du Comité de Rédaction de VivreCouzon.org.