Du rififi au Conseil Municipal

Coup de tonnerre en début de ce conseil municipal du 15 juillet avec une déclaration préalable du maire Patrick Véron. Dans celle-ci, il s’insurge contre les « propos injurieux »  ( dixit Patrick Veron) proférés à son encontre par M. Pierre Chatain, par le biais des réseaux sociaux et internet. Le maire demande alors à M. Pierre Chatain de quitter la salle du conseil :

« Avant de commencer le conseil municipal et de procéder à l’appel, je vais demander à Monsieur Pierre Chatain de bien vouloir quitter cette salle.

En effet, depuis maintenant trois mois sur trois sites internets différents, les propos de Monsieur Pierre Chatain envers ma personne sont haineux, calomnieux, mensongers et diffamatoires.

Pas un jour ne passe sans que je sois accusé d’être un menteur, un voleur, voire un escroc dont le seul objectif est de mettre la commune de Couzon au Mont d’Or en faillite.

La semaine dernière, Monsieur Pierre Chatain est passé à la vitesse supérieure en accusant d’autres conseillers municipaux des mêmes maux.

D’autre part, en appelant à des manifestations contre les décisions de l’équipe municipale, de la majorité élue avec 53% des suffrages le 30 mars 2014, Monsieur Pierre Chatain remet en cause le choix clair et net des Couzonnais.

Pour toutes ces raisons, je demande à Monsieur Pierre Chatain de ne pas assister au conseil municipal de ce mardi 15 juillet 2014 et de sortir de la salle. »

Moment d’hésitation embarrassé du public et des élus et bien sur de M. Pierre Chatain. Celui-ci, après quelques protestations, décide de quitter la salle.

Peut-on expulser une personne d’une séance d’un  conseil municipal sans que celui-ci ait élevé la voix ou manifesté bruyamment son désaccord et sa rancœur ?

Dans l’article 14 du règlement intérieur voté lors du conseil municipal du 20 mai 2014, il est stipulé que le maire a seul pouvoir de police de l’assemblée. Il peut faire expulser de l’auditoire ou arrêter tout individu qui trouble l’ordre du conseil municipal. Dans le cas présent, ce n’est pas le cas puisque M. Pierre Chatain n’a pas élevé la voix ni commis d’acte répréhensible.

Il ne faudrait pas qu’on arrive, non pas à un délit de faciès, mais à un délit de désaccord avec l’autorité municipale.

L’antagonisme qui semble exister entre Pierre Chatain et Patrick Véron doit se régler en dehors du conseil municipal et surtout il appartient à chacun de garder son calme et son sang froid.

Vivre Couzon vous donnera très bientôt les décisions prises lors de ce conseil.

 

 

Mot Clefs de cet article : , , , , ,

A propos de l'auteur de cet article

est l'auteur de 66 articles sur VivreCouzon.org

Michel, bien connu à Couzon, est membre fondateur de l'association Vivre Couzon dont il est également membre du conseil d'administration. Il est en outre l'un des piliers du comité de rédaction de VivreCouzon.org.