Echos du conseil municipal du 15 juillet

mairie3

Être public d’un conseil municipal est assez frustrant quand on ne dispose pas des documents de travail des élus. Les longues lectures de fastidieuses délibérations rebutent rapidement les spectateurs même les plus attentifs. Par contre, des décisions, des débats méritent un coup de projecteur, une attention plus particulière.

La première délibération mérite justement ce coup de projecteur. Quincieux vient d’intégrer le Grand Lyon. De ce fait, il vont avoir un délégué communautaire. L’apport de ce nouveau délégué provoque un changement au Grand Lyon. Par des calculs savants et incompréhensibles, des communes vont gagner un délégué communautaire (Bron et Vaulx en Velin) tandis qu’Oullins doit en perdre un. Et c’est là qu’intervient le subterfuge ! Gérard Collomb demande aux communes d’autoriser Oullins à garder ce délégué perdu. Certains parlent d’arrangement Collomb – Buffet, d’autres disent que ce tour de passe-passe consiste à ne pas pénaliser les habitants d’Oullins qui ont voté pour trois délégués. Avec cette délibération, le Grand Lyon aura un délégué supplémentaire. Qui dit délégué supplémentaire dit frais supplémentaires de délégation à supporter. Dans cette période où l’on recherche des économies, les élus d’opposition couzonnais montent au créneau et dénoncent cet arrangement entre amis. Résultat du vote : Les 5 élus d’opposition votent contre, soutenus par deux élus de Trajectoire. Une adjointe s’abstient.

Dans la longue litanie des délibérations sur les rythmes scolaires et l’attribution sur la livraison du restaurant scolaire, un point a plus particulièrement attiré mon attention. Il concerne la nourriture. on annonce 20% de nourriture bio contre 5% actuellement.

Le clivage Majorité Opposition trouve un autre point d’achoppement sur le travail des commissions. Les élus d’opposition dénoncent leur mise à l’écart lors de réunions de chantier ou autres alors qu’ils sont membres des commissions et qu’ils y participent activement. Ils demandent instamment à y être inviter et à recevoir les comptes rendus des dites réunions. Une conseillère insiste, disant  « qu’elle n’est pas là pour faire de la figuration mais pour travailler et débattre au même titre que les autres ». Monsieur le Maire assure qu’il fera en sorte qu’ils bénéficient des mêmes informations que les autres élus.

Nous parlerons plus tard du rapport annuel du prestataire du Bébé d’Or comme de son règlement intérieur 2014. Comme stipulé plus haut, nous ne l’avons pas en notre possession. Attendons alors la publication du compte rendu de ce conseil pour en parler.

En fin de conseil lors du rapport du maire, celui-ci annonce qu’une personne décédée a légué sa maison à la commune. Comme ce legs semble contesté par un parent du défunt, la municipalité demande les conseils d’un avocat pour régler cette affaire.

Le maire souhaite bonnes vacances à tout le monde et rendez-vous sûrement vers la fin août.

 

Mot Clefs de cet article : , , , , ,

A propos de l'auteur de cet article

est l'auteur de 66 articles sur VivreCouzon.org

Michel, bien connu à Couzon, est membre fondateur de l'association Vivre Couzon dont il est également membre du conseil d'administration. Il est en outre l'un des piliers du comité de rédaction de VivreCouzon.org.