La conseillère déléguée à l’enfance démissionne

Marie-Pierre Schmitt est la seconde élue à l’enfance à démissionner depuis le début de la mandature. Selon nos informations, son départ serait dû à une incompatibilité d’humeur avec une fonctionnaire. 

Marie-Pierre Schmitt

Marie-Pierre Schmitt

Ce n’est sans doute pas le poste le plus facile du conseil municipal, mais tout de même : les affaires scolaires jouent de malchance depuis le début de la mandature. On a appris récemment la démission de Marie-Pierre Schmitt de son poste de conseiller délégué à l’enfance. Elle suit ainsi les traces de Marie-France Vernier, précédente adjointe à l’enfance, qui avait démissionné en janvier 2015. Cependant, contrairement à sa prédécesseure, Mme Schmitt reste conseillère municipale de base après avoir rendu son tablier.

Cependant, si à l’époque, Marie-France Vernier avait invoqué des raisons personnelles liées à sa charge de travail, cette fois, la raison serait liée à l’exercice du mandat lui-même. Selon nos informations, Mme Schmitt aurait déploré une incompatibilité d’humeur avec la directrice des services de la mairie. Si cette information se confirme, il s’agirait d’une curieuse situation où une élue du suffrage universel s’incline face à une fonctionnaire.

Pour Philippe Muyard, conseiller municipal membre de la commission enfance, « c‘est le résultat d’une situation qui n’a fait qu’empirer au fil des mois. Il est dommage que Couzon ne dispose pas d’un poste d’adjoint de plein exercice sur le secteur de l’enfance. L’enfance risque d’être rattachée à un adjoint avec d’autres délégations, donc un temps plus dilué pour s’en occuper, alors que c’est une des compétences principales d’une commune. » 

Mot Clefs de cet article : , , ,

A propos de l'auteur de cet article

Nicolas Gauthy
est l'auteur de 56 articles sur VivreCouzon.org

Nicolas est l'un des membres fondateurs de Vivre Couzon dont il est actuellement Président. Il est également l'un des piliers du comité de rédaction de VivreCouzon.org