Le patrimoine du Mont d’Or raconté dans un livre

Une souscription est organisée jusqu’à septembre pour la parution d’un livre « Mont d’Or, petit et grand patrimoine », écrit par le Couzonnais Luc Bolevy.

Le Mont d’Or est régulièrement parcouru par des fondus de nature, des dingues de patrimoine, des toqués de géologie. Luc Bolevy est de ces admirateurs de l’orchidée rare, de ces aventuriers du tunnel de carriers perdu, de ces décodeurs de gravures sur croix…

Érudits

20150630_195351_HDR

Luc Bolevy.

Originaire des environs de l’Arbresle, Luc s’installe à Couzon en 2011 après avoir vécu à Lyon. « En arrivant, j’ai picoré des ouvrages pour me renseigner sur l’histoire des villages d’ici, dont ceux de Michel Garnier, un véritable passionné du Mont d’Or. Mais je suis resté sur ma faim : les ouvrages existants sont datés, souvent en noir et blanc, ce sont souvent des monographies communales, destiné à un public limité d’érudits. »

Il décide donc de faire le livre dont il avait rêvé, un ouvrage accessible, très visuel, articulant textes synthétiques et belles photos couleur, « un peu technique mais accessible ». Par exemple, pour aborder les fossiles, plutôt que de chercher à épuiser le sujet de manière savante, Luc préfère en montrer quatre types relativement courants, « emblématiques du Mont d’Or ».

Une fois les informations recueillies, il assemble le tout sur un logiciel de PAO, en tire un exemplaire sur son imprimante, le boudine, et prend son bâton de pèlerin à la recherche d’un éditeur. Les éditions du Poutan, déjà éditeurs de l’album de village de Couzon, lui donnent le feu vert.

Oublié des Monuments historiques

20150630_195236_HDR

Luc Bolevy a d’ores et déjà bouclé texte, photos et mise en page de son livre.

Au final, le livre dressera un portrait très juste de ce petit massif prisé des citadins qui ne soupçonnent pas toujours qu’il a une identité bien à lui. « Malheureusement, cette identité a tendance à disparaître, les espaces étant envahis soit par la forêt, soit par l’urbanisation. Si les associations n’étaient pas là pour l’entretenir, il serait menacé de destruction. » En effet, le patrimoine du Mont d’Or ne comportant ni cathédrale, ni édifice extraordinaire du point de vue architectural, il est ignoré des classements officiels des Monuments historiques.

Pourtant, pour l’historien, le Mont d’Or recèle encore bien des énigmes. Comment s’organisait autrefois la vie et le travail dans les carrières ? Pourquoi, aux Torrelles, les carriers ont-ils construit une grande caborne sous un mur de soutènement ? Comment fonctionnait le système de cultures en terrasses ? Autant de pans de l’histoire du village aujourd’hui perdus par la mémoire collective. « Comme les institutions ne s’en occupent pas, c’est aux riverains de prendre conscience de ce qui fait la richesse de leur cadre de vie », conclut Luc Bolevy.

Le livre devrait paraître en novembre prochain. Cependant, en vue de sa publication, une souscription est lancée jusqu’en septembre. Les contributeurs pourront acquérir l’ouvrage pour 19 euros au lieu de 25. Pour contribuer, c’est par ici…

20150630_195246_HDR

Luc Bolevy a voulu créer un ouvrage « un peu technique, mais accessible ».

20150630_195253_HDR

La maquette fera une large place à la photo.

 

Mot Clefs de cet article : , ,

A propos de l'auteur de cet article

Nicolas Gauthy
est l'auteur de 56 articles sur VivreCouzon.org

Nicolas est l'un des membres fondateurs de Vivre Couzon dont il est actuellement Président. Il est également l'un des piliers du comité de rédaction de VivreCouzon.org