Le Père Marcel et le 8 décembre

Vivre Couzon : Bonjour Père Marcel. Comment allez-vous?

Père Marcel : Pas mal ! Qu’est ce qui t’amène Petit gars ?

Vivre Couzon : L’autre jour en partant, vous m’avez dit que vous me parleriez du premier 8 décembre organisé à Couzon.

Père Marcel : J’ai dit ça ! moi ! Il va falloir que je fasse appel à ma mémoire? Ca va pas être simple.

Vivre Couzon : Cela fera travailler vos neurones, ça va vous faire du bien.

Père Marcel : Si tu commences comme ça en me balançant des vacheries, on va pas être d’accord. Tu vas remballer tout ton matériel d’enregistrement. J’ai pas besoin de ton Vivre Couzon pour raconter mes souvenirs.

8dec2

8 décembre 2013

Vivre Couzon : C’est bon, allez soyez cool ! Cela a commencé en quelle année ?

Père Marcel : J’en sais rien, tu sais bien que je n’ai pas le souvenir des dates. Tout ce que je peux dire. C’était Monsieur Raphanel qui était maire. Pendant quelques années les commerçants faisaient une petite animation pour ce jour là. Celle-ci s’est arrêté un jour, faute de combattants.

Vivre Couzon : C’est dommage ! ! !

Père Marcel : Ce qui fait qu’à chaque réunion d’association à la mairie, le responsable des associations balançait cette phrase «  Pour le 8 décembre qui veut s’en occuper ? »

Vivre Couzon : Et alors ?

Père Marcel : Et alors, tout le monde baissait la tête faisant semblant ne pas avoir entendu la question.
Attends, tiens,  je vais faire un petit aparté sur les réunions d’associations.

Vivre Couzon : Elles vous plaisent pas celles d’aujourd’hui.

Père Marcel : Si très bien mais maintenant, c’est le monde des Bisounours. Tout le monde, il est beau, tout le monde il est gentil.. Je peux te dire que j’ai vu valdinguer des dossiers au tour de cette table pendant ces années là. Chacun défendait son beefsteack comme des morts de faim, et en plus on était costaud d’après le nombre de nos licenciés. Le Foot et la gym réunis, cela faisait plus de 300 adhérents et pas des tendres en plus.

Vivre Couzon : Revenons au 8 décembre, Père Marcel

Père Marcel : Donc , on était autour de cette table avec la sempiternelle question revient à l’ordre du jour. Est ce quelqu’un veut s’occuper du 8 décembre cette année ? »
Et là, surprise, a coté de moi, j’ai la présidente du théâtre de l’époque qui se retourne vers moi et qui me dit. Et si on l’organisait ?

Vivre Couzon : C’était qui ?

Père Marcel : Tu vas te marrer parce qu’aujourd’hui, elle fait partie du conseil municipal

Vivre Couzon : C’est pas vrai ! ! !

Père Marcel : Si mon pote. C’est Valérie Henry qui, la première a relancé l’idée du 8 décembre festif que l’on connaît.

Vivre Couzon : Valérie pas elle !

8 décembre 2013

8 décembre 2013

Père Marcel : Attends, je t’arrête tout de suite? Tu dis pas de mal parce tous ceux qui ont fait du théâtre avec moi, c’est sacré. On y touche pas. T’as compris petit gars. C’est sacré , sacré, sacré ! ! ! Fais bien attention à ce que tu écris.

Vivre Couzon : D’accord, d’accord, pas de problème, Père Marcel, je ferai attention, je vois que c’est un sujet sensible.

Père Marcel : T’as intérêt oui ! ! ! Alors on prend la parole et on dit qu’on est partant pour organiser le 8 décembre. Je demande qui veut nous suivre. Le premier à me répondre c’est mon pote Charly Alavéra.

Vivre Couzon : Qui c’est celui là ?

Père Marcel : Tu irais plus souvent jouer à la pétanque, tu saurais qui c’est. Il y a une plaque au dessus du boulodrome. C’était un grand président de la Pétanque Couzonnaise
A la suite de notre intervention, une dizaine d’associations sont d’accord pour tenter le coup. Je les citerais bien mai j’ai peur d’en oublier.

Vivre Couzon : Votre fameuse mémoire qui vous joue des tours.

Père Marcel : Tu m’oublies avec ma mémoire, toi ! ! ! On se fait une petite réunion entre associations. Je me rappelle qu’on l’a faite dans la salle du haut de la caserne des Pompiers. Je pense que maintenant, on aurait plus le droit de la faire là.

Vivre Couzon : Quelles décisions en sortent de cette réunion ?

Père Marcel : D’abord, on décide de mettre la main à la poche. Chaque association donne 50frs. Je ne sais même pas ce que cela représente aujourd’hui. La mairie a du nous donner aussi un peu d’argent. C’est aussi pendant cette réunion que l’on décide de distribuer marrons et vin chauds dans plusieurs stands disséminés dans le village.

Vivre Couzon : Il y avait le Père Noël ?

Père Marcel : Evidemment balourd qu’il y avait le Père Noël ! Et pas n’importe lequel ! C’était celui qui officiait pour toutes les fêtes du village, A l’école, de partout, c’était lui, le vrai père Noël couzonnais.

Vivre Couzon : Et vous Père Marcel, qu’est que vous faisiez ?

Père Marcel : Avec le théâtre, on était chargé de l’animation. On s’était déguisé. J’ai passé le 8 décembre, par un froid glacial déguisé en grenouille. Je peux te dire qu’un costume de grenouille, ça tient pas chaud. J’avais mes petit papattes violettes.

Vivre Couzon : Quelles idées aussi de se déguiser en grenouille !

Père Marcel : C’était l’époque du Bébête Show de Stéphane Collaro où on trouvait Miterrand dans la peau de Kermitt la grenouille.

8 décembre 2013

8 décembre 2013

Vivre Couzon : C’est un bon souvenir.

Père Marcel : Très bon même !  Après les stands sont devenus de plus en plus attrayants, avec des soupes, des huîtres même avec les chasseurs, des crêpes etc etc etc.

Vivre Couzon : Justement, en parlant de crêpes, Père Marcel, cette année, Vivre Couzon sera présent pour le 8 décembre Place Saint Maurice pour une dégustation de crêpes et vin chaud.

Père Marcel : Super petit gars, tu perpétues la tradition avec tes potes de Vivre Couzon. C’est bien. Je passerai faire un petit tour, voir si vous êtes au point pour le vin chaud.

Vivre Couzon : Pas de problème Père Marcel, c’est avec plaisir qu’on trinqueras.

Père Marcel : Salut Petit gars, fais attention à toi avec la grippe qui arrive.

Mot Clefs de cet article : , ,

A propos de l'auteur de cet article

est l'auteur de 66 articles sur VivreCouzon.org

Michel, bien connu à Couzon, est membre fondateur de l'association Vivre Couzon dont il est également membre du conseil d'administration. Il est en outre l'un des piliers du comité de rédaction de VivreCouzon.org.