Le PLU (épilogue) : grandir sans perdre le modèle couzonnais

Puisqu’on ne nous demande pas notre avis sur le futur plan d’urbanisme, on va vous le donner : Couzon doit grandir, oui, mais en prenant garde de conserver une offre de logements pour toutes les bourses et tous les âges de la vie.

Fin 2012, Gérard Collomb et Michel Mercier prenaient tout le monde au dépourvu en décidant de créer une « métropole européenne » dans une optique de concurrence avec Barcelone ou Milan, deux villes qui sont aujourd’hui au moins deux fois plus peuplées que Lyon.

L’objectif politique est donc de grossir, de grossir… On ne rappellera pas ici la fable de la grenouille qui veut se faire plus grosse que le bœuf, et quoiqu’il en soit, on ne peut pas reprocher au Grand Lyon, et encore moins au val de Saône, d’être des lieux attractifs.

Des logements pour tous

26 septembre 2015 - Balade dans Couzon l'ancienDévelopper Couzon, accueillir de nouveaux habitants est donc indispensable. Mais entre montagne et rivière, il serait déraisonnable de chercher à étendre encore le village. Il faut donc le densifier, en veillant à conforter ce que nous pourrons appeler le modèle couzonnais, c’est-à-dire un mélange de classes sociales (cadres, ouvriers, employés…) qui vivent ensemble.

Pour cela, il est essentiel de veiller à ce que des logements soient disponibles pour toutes les bourses et tous les âges de la vie. Il y a bien des logements à rénover dans le centre du village, et maintenant que le coefficient d’occupation des sols n’existe plus, bien des parcelles peuvent être divisées pour de beaux projets de construction de maisons mitoyennes par exemple, voire un écoquartier, comme le propose Bertrand Michal.

Il faut aussi prévoir des équipements pour tous. Selon le nombre de familles à accueillir, l’école devra grandir, mais nous avons déjà abordé la question ici.

Un port de plaisance pour les riches Lyonnais à Couzon ?

Hochet architectural

En tout cas, c’est en faisant Couzon pour les Couzonnais qu’on réussira la croissance du village. Il y a un peu plus de deux ans, au moment de la campagne municipale, un urbaniste était venu faire une petite causerie. Il avait montré les plans d’un port de plaisance «pour les Lyonnais qui pourront y avoir leur bateau», orné d’un horrible hochet architectural  «qui distinguerait Couzon des autres villages parce qu’actuellement, rien ne le distingue». Autant de gadgets imbéciles qui nous éloigneraient des vraies priorités.

Débats publics

En tout cas, depuis ce moment, il n’y a pas eu de nouveau débat public sur l’urbanisme à Couzon, alors que quelque part, dans le secret d’un bureau municipal, deux conseillers municipaux et quelques techniciens du grand Lyon sont en train de sceller le sort du futur plan local d’urbanisme et d’habitat. Rappelons que partout ailleurs dans la métropole, des réunions publiques de concertation sont organisées. À quelle sauce Couzon sera-t-il mangé ? Posez donc la question à votre conseil municipal !

20150624_revision_pluh

Mot Clefs de cet article : ,

A propos de l'auteur de cet article

Nicolas Gauthy
est l'auteur de 56 articles sur VivreCouzon.org

Nicolas est l'un des membres fondateurs de Vivre Couzon dont il est actuellement Président. Il est également l'un des piliers du comité de rédaction de VivreCouzon.org