mercredi 17 décembre 2014

Billet d'humeur -

Les bonnes intentions


Les bonnes intentions reviennent comme un vieux serpent de mer au sein de nos collectivités locales en particulier lors d’une élection et dans le début d’une nouvelle mandature.

Le projet Tram-Train Trévoux Sathonay fait partie de ces bonnes intentions qu’on nous fait miroiter à intervalles réguliers.

Cela dure depuis une vingtaine d’années.

Je me souviens avoir participé, à cette époque là, à un trajet Fontaines-Trévoux sur cette voie avant qu’elle ne soit désaffectée. C’était l’une des premières manifestations pour assurer la pérennité de cet axe ferroviaire.

Le Collectif Transports du Val de Saône (CTVS) a magnifiquement et durablement porté à bout de bras ce projet. Si celui-ci aboutit un jour et que certains s’en attribuent la gloire, il ne faudra pas oublier qu’ils n’étaient guère nombreux à lutter, tel Don Quichotte contre les moulins à vent, pour faire avancer leurs idées et leurs convictions du bien fondé de leurs démarches.
Comme je le précisais en préambule, ce bon vieux projet Tram-Train de la ligne Trévoux Sathonay revient sur la scène politique afin qu’il soit inscrit dans le nouveau Contrat de Plan Etat – Région 2015 – 2020. Un rassemblement, auquel Vivre Couzon a participé, eut lieu le 11 décembre devant l’Hôtel de la Région Rhône Alpes afin d’interpeller les élus. (Voir l’article en cliquant ici). Où le bat blesse dans ce projet est la timide, je dirais très timide implication de nos élus.

[related_post themes= »flat »]

Au dernier conseil municipal de Couzon au Mont d’Or, Mme Besson rapporteuse de la délibération a fait voter au conseil le soutien de celui-ci au projet Tram – Train. C’est mieux que rien mais cela veut dire que celui-ci est toujours porté par le CTVS et non pas par des élus soudés des villages concernés. On envoie une lettre aux autorités compétentes pour soutenir mais non pas pour être le moteur de l’action. Sans faire injure au CTVS, des actions concertées et fortes des élus locaux auraient plus d’impact qu’une pétition qu’il faut signer quand même ne serait ce que pour valider l’implication du CTVS. Une lettre de soutien au projet n’est pas assez significative pour faire basculer l’engagement de nos décideurs.

Une autre bonne intention revient au hasard du calendrier électoral : Notre bonne vieille passerelle Couzon-Rochetaillée. Elle est sur toutes nos promesses électorales. Une des priorités de Trajectoire (tract avant le 2ème tour) était de sécuriser le pont en ajoutant une passerelle mode doux. Quand à la liste J’aime Couzon, elle écrit qu’ils se battront pour créer une passerelle piétonne sur le pont.

Est ce que toutes ces promesses resteront lettre morte ?

Les deux listes étaient sur la même longueur d’ondes. Est ce que depuis bientôt un an, la sécurisation de la passerelle est vraiment une priorité de l’équipe municipale ?
Par rapport au projet Tram-Train Sathonay Trévoux, la passerelle de Couzon a malheureusement un avantage qui poussera nos responsables à prendre des décisions. Je dis bien, malheureusement, il y aura, un jour ou l’autre, un accident relativement grave sur cette passerelle. Comme c’est souvent le cas en France, on prendra, à ce moment là, des mesures pour sécuriser les piétons. Malheureusement, un peu tard ! ! !

Toutes ces bonnes intentions ont pratiquement toujours un calendrier immuable. On en parle pendant la campagne municipale, on tente de timides approches envers les pouvoirs publics en début de mandature puis cela tombe tranquillement dans l’oubli jusqu’à la prochaine élection de notre député qui répondra invariablement que c’est une de ses préoccupations. On se retrouvera en 2020 avec les mêmes promesses.

Dans cette période de voeux, faisons celui que ces bonnes intentions deviennent de vrais résolutions pour le bien de nos concitoyens.

 

A propos de l'auteur de cet article

Michel, bien connu à Couzon, est membre fondateur de l'association Vivre Couzon dont il est également membre du conseil d'administration. Il est en outre l'un des piliers du comité de rédaction de VivreCouzon.org.