Les chemins pédestres (1/5) : un héritage historique

Luc Bolévy entame aujourd’hui une série d’articles sur les chemins pédestres de Couzon. Premier éclairage : l’origine historique de nos sentiers.

Couzon a le privilège de posséder un réseau de petits chemins parcourant le territoire communal depuis le village et les bords de Saône (170 m d’altitude) jusqu’à son point le plus élevé à 494 m d’altitude dans le secteur de Pélocet et des flancs du Mont Thou.

couzonxContrairement aux voies carrossables qui relèvent du domaine public, et par conséquent entretenues par les services de la voirie de la Métropole, les chemins communaux (anciennement appelés chemin vicinaux) font partie du patrimoine privé de la commune et relèvent donc directement de son intervention.

Parmi les chemins couzonnais les plus fréquentés, qui n’a jamais emprunté le chemin piétonnier de la gare, reliant de façon très pratique le centre du village à l’arrêt SNCF ?

Tout le réseau constitué par ces chemins est loin d’être récent et provient de l’héritage des activités quotidiennes de nos ancêtres couzonnais. Dès l’époque médiévale, il était nécessaire de relier facilement les hauteurs de Couzon (carrières et forêts), les zones agricoles intermédiaires (vignes, cultures, vergers…) et les parties habitées (le bourg actuel). Les incessants va-et-vient des habitants et des travailleurs ont permis la création des voies de communication actuelles. Certaines ont été transformées en routes carrossables au XXe siècle, d’autres itinéraires moins praticables sont restés piétons, et pour certains non goudronnés.

L’origine ancienne des chemins explique pourquoi ces chemins font partie du domaine communal : ils ont un usage collectif et une utilité publique et sont donc clairement délimités entre les parcelles privées. Attrait supplémentaire, certains chemins sont bordés pour partie de murs séculaires en pierre de Couzon. En observant bien, on se rend compte qu’ils constituent parfois même des terrasses de soutènement similaires aux aménagements agricoles que l’on retrouve dans le Midi.

(à suivre…)

 

A propos de l'auteur de cet article

est l'auteur de 20 articles sur VivreCouzon.org

Luc est un passionné du patrimoine des Monts d'Or ou plus exactement du Mont d'Or. Il vient régulièrement partager cette passion avec les lecteurs de VivreCouzon.org. Vous pouvez également retrouver son livre "Mont d'Or Lyonnais, petit et grand patrimoine"