L’escalier qui ne mène nulle part

Rives de Saône fait aujourd’hui partie du paysage. Pourtant on peut voir ici ou là quelque étrangeté, tel cet escalier qui ne mène nulle part.

rivedesaone2

Trois ans après l’ouverture officielle des Rives de Saône, on peut en effet refaire un tour, et l’idée première de certains aménagements ou des oeuvres qui les accompagnent nous apparaissent à nouveau un peu mystérieux.

Parmi ce que les promoteurs du projet appellent les « 8 premières séquences », il y a la « promenade des guinguettes ».

Cette séquence, puisqu’il faut bien l’appeler par son nom, débute à Fontaines-sur-Saône et se poursuit, tout au long de la rive gauche, jusqu’à l’écluse de Rochetaillee, soit un peu plus de 2 km.

Ces 2 km de balade au bord de l’eau attirent les Lyonnais (et pas uniquement) depuis maintenant presque 2 siècles. C’était la fameuse « Guillotine »(¹) détrônée ensuite par le « Train Bleu »(¹) qui leur permettait ainsi de venir profiter des plages de Rochetaillee au départ de Pêcherie.

La première guinguette, quant a elle, ouvrit ses portes en 1928.

Et aujourd’hui les guinguettes sont toujours là, accompagnées de nombreux équipements de loisirs.

Et c’est là, que l’on voit apparaitre un escalier.rivedesaone1

Cet escalier même… en haut.

 C’est tout !

C’est l’escalier qui ne mène nulle part.

Les Suisses Sabina Lang et Daniel Baumann qui l’ont conçu et baptisé « Beautiful Steps #7 » revendiquent ainsi cet escalier qui ne mène nulle part : « Nous sommes intéressés à la fois par la métaphore et le réel. L’escalier mène à un point de vue que les gens peuvent embrasser. C’est à eux de décider s’ils doivent le gravir, où s‘il suffit de le regarder comme une image. »

La commande qui avait été passée aux artistes était d’amener les promeneurs à changer de perspective. Et c’est vrai que l’escalier qui ne mène nulle part y réussi parfaitement en nous permettant d’adopter un autre point de vue, sur la Saône, Couzon et le Pont de Couzon et, dans une moindre mesure le Château de Rochetaillee.

J’ai même vu certains, songeurs, au bas des marches, peut être y montaient-ils à travers leur seule imagination ?

Si vous ne l’avez pas encore fait, grimpez donc l’escalier qui ne mène nulle part.

rivedesaone3

 (¹) La Guillotine était le surnom donné au tramway à vapeur qui reliait Lyon à Neuville. Elle fut par la suite remplacée par un tramway électrique surnommé le Train Bleu.

Mot Clefs de cet article : , , , , , ,

A propos de l'auteur de cet article

Pierre Deleuze
est l'auteur de 72 articles sur VivreCouzon.org

Pierre est l'un des membres fondateurs de l'association Vivre Couzon dont il est membre du conseil d'administration. Il fait en outre partie du comité de rédaction de VivreCouzon.org.