Méli-Mélo Couzonnais de début d’année

Vœux du maire, inondations, Poste… Pour ceux qui ont raté quelques épisodes de la vie couzonnaise, Vivre Couzon revient sur certains faits marquants de ce début d’année.

Vœux du maire : une reconnaissance sélective

L’année 2018 a commencé avec la traditionnelle cérémonie des voeux. Pompeuse à souhait, presque un peu triste avec la liste des satisfecits énoncés par notre maire. Mais après tout, que serait une cérémonie des voeux sans cette longue, trop longue, liste de remerciements envers les personnalités présentes et les réalisations communales entreprises par la municipalité.

Je viens de relire le discours prononcés par Monsieur Véron. Tous les conseillers majoritaires ont eu droit à leur petit bon point, au petit compliment du chef. Par contre tous les élus de l’opposition ont été oubliés comme si il ne faisaient rien, comme si leur présence n’était qu’anecdotique et sans intérêt. Quand on fera le compte des réalisations communales, on pourra  constater qu’eux aussi ont participé grandement à la vie communale.

J’invite d’ailleurs les Couzonnais à assister à un conseil municipal pour se rendre compte que leur présence ; leur travail auraient mérité autre chose que le mépris du silence.

Couzon sous les eaux

Depuis longtemps, les rues de Couzon ne s’était pas trouvées sous les eaux de la Saône. La dernière grosse crue remonte à 2001. On se rend vite compte dans ces moments-là que notre village peut vite connaître de graves problèmes face à la montée des eaux et l’angoisse que cela peut générer aux riverains.

Suite aux inondations, quelques dégâts communaux ont été constatés comme sur le stade où une main courante et une barrière n’ont pas résisté à la montée des eaux.

Le Boulodrome pris sous 20cm d’eau a vu aussi son matériel frigorifique endommagé.

Beaucoup pensaient que la Saône serait plus sage avec les nombreux aménagements mis en place en amont de la rivière. Elle vient juste de rappeler que rien ne l’arrête quand l’effet pluie et fonte des neiges se conjuguent pour la faire grossir.

Nos bâtiments communaux ont de gros problèmes de fonctionnement. Problèmes électriques dans la salle des Fêtes – Problèmes de chauffage dans la S.A.R. Pendant pratiquement toute une journée, une manifestation associative n’a pu bénéficier du chauffage ainsi que pour l’anniversaire d’un particulier.

On nous a promis un diagnostic électrique pour la Salle des Fêtes. Il faut craindre que celui-ci ne soit pas très bon et engendre  des frais importants.

Le restaurant scolaire détruit

Le feuilleton du restaurant scolaire entre dans un nouvel épisode. Le monstrueux bâtiment vient d’être détruit pendant les vacances scolaires. Et un nouveau va sortir de terre pour un ouverture en 2019.

La mairie reprend la Poste

Le feuilleton de la Poste va rentrer, lui, dans son épisode final. Le service postal va laisser la place à un service municipal. Sur ce que nous savons, il se pourrait bien que les utilisateurs de la Poste soient perdants dans ce changement. On nous a promis que le service serait le même. Attendons pour savoir, mais les premiers indices ne semblent pas aller dans ce sens.

Le jardinier malade

Je voudrais juste terminer ce meli-mélo pour parler d’un garçon qu’on ne voit plus dans les rues de Couzon depuis quelques mois. Il s’agit de notre jardinier, terrassé par un vilain problème de dos. C’est quelqu’un que j’aime bien et  je lui souhaite un prompt rétablissement. Dès que les bourgeons seront en fleurs, dès que l’herbe poussera, on va vite se rendre compte du travail important qu’il faisait.

Mot Clefs de cet article : , , ,

A propos de l'auteur de cet article

est l'auteur de 65 articles sur VivreCouzon.org

Michel, bien connu à Couzon, est membre fondateur de l'association Vivre Couzon dont il est également membre du conseil d'administration. Il est en outre l'un des piliers du comité de rédaction de VivreCouzon.org.