Méli-mélo couzonnais n°3 : la caserne, un autre grand chantier

L’acquisition du château de la Guerrière par la commune attire toutes les attentions (Voir tous les articles consacrés sur Vivre Couzon).

Nouvelle Caserne 

Cette acquisition occulte l’implantation d’une nouvelle caserne sur le nord de Couzon. Pourtant, Couzon aura une nouvelle caserne bien avant que le château de la Guerrière ne soit en état de recevoir du public. Le coût pour la commune est évalué à 160 000€ pour un projet estimé à 800 000 €, sans compter l’acquisition du terrain prise en charge par la Métropole.

Dans sa délibération n° 2017 1746 le conseil de la Métropole a entériné l’acquisition d’un terrain de 6 533m² pour la somme de 900 000 €. Outre la future caserne, celui-ci permettra la création d’un parking de 30 places de stationnement qui servira de parking relais SNCF.

Il a été demandé à nos deux communes voisines, Albigny et Saint-Romain, de participer au montage financier de cette unité de secours qui va profiter à leurs administrés. Cette demande légitime a été refusée et Couzon devra assurer seule le financement.

Une fois démolie, le site de l’actuelle caserne laissera la place à la création d’un bâtiment au cœur du village. Une vingtaine de logements devraient sortir de terre à l’horizon 2021. Ce dossier sera à suivre de très près quand on voit les difficultés de stationnement dans ce périmètre. Affaire à suivre donc.

Saint-Maurice à découvert

Passons par une information plus cocasse. La Place Saint-Maurice est la petite place située en face des HLM, sur la rue Pierre-Dupont. Ce petit espace anodin a été l’objet de toutes les attentions de la part de nos constructeurs métropolitains. En effet, en 6 mois, elle a été démolie trois fois et regoudronnée 3 fois. On attend la 4ème.

Transport de fonds

Vivre Couzon avait signalé la disparition du distributeur de billets. Nous demandions, à juste titre, à ce que soit enlevée l’interdiction de stationner. Or, à ce jour, le panneau et la croix sur la chaussée sont toujours en place.

Couzon en 0% phytosanitaire

Depuis le 1er janvier 2017, une loi oblige les communes à passer à 0% phytosanitaire. En terme plus explicites : plus de pesticides pour désherber les rues, places et autres lieux communaux. Actuellement sur Couzon, seul le stade est encore traité, tout le reste de la commune est en 0% phytosanitaire. Cela implique que nous devrons, pour le bien de la planète et de surtout de ceux qui travaillent avec ces pesticides, nous habituer à voir de l’herbe pousser plus sauvagement dans nos rues. Le cimetière en particulier est très impacté par cette mesure. La commune demande un peu de compréhension à tous.

Programmes de lavage

Vivre Couzon vous annonçait récemment l’ouverture d’une station de lavage automatique. Cette ouverture est maintenant effective. Plusieurs programmes de lavages sont possibles payables aux caisses automatiques.

Enregistrer

A propos de l'auteur de cet article

est l'auteur de 66 articles sur VivreCouzon.org

Michel, bien connu à Couzon, est membre fondateur de l'association Vivre Couzon dont il est également membre du conseil d'administration. Il est en outre l'un des piliers du comité de rédaction de VivreCouzon.org.