Participation citoyenne bientôt à Couzon

« Participation Citoyenne » est un dispositif mis en place par la Gendarmerie Nationale pour lutter contre les cambriolages.

C’est lors de la réunion publique organisée par la municipalité le 1er décembre 2017, que Patrick Veron, le maire a annoncé aux personnes présentes le projet de faire entrer Couzon-au-Mont-d’Or dans ce dispositif.

Il est basé sur le lien entre citoyens et Gendarmerie et fondé sur la mission assurée par des référents, des habitants bénévoles, qui font remonter les informations pertinentes directement à leur correspondant gendarme.

 

La réunion publique du 1er décembre 2017 traitait également des comités de quartiers. Ce sujet sera abordé dans un prochain article.

Recréer le lien entre la Gendarmerie et les citoyens

Patrick Veron accueillant les représentants de la Gendarmerie

La lieutenant de réserve de gendarmerie en charge du dispositif dans le Rhône était accompagnée de l’Adjudant-chef Balestra de la brigade de Neuville pour expliquer la démarche et les détails du fonctionnement.

Créé en 2006, Participation Citoyenne vise essentiellement les zones touchées par des cambriolages et, selon la Gendarmerie, «encourage la population à adopter une attitude solidaire et vigilante ainsi qu’à informer les forces de l’ordre de tout fait particulier.»

Dans le Rhône (Métropole et Nouveau Rhône), sur 260 communes, plus de la moitié sont à ce jour dans le dispositif « Participation Citoyenne »,

Dans tous les cas l’adhésion d’une commune, pour sa totalité ou pour certains de ses quartiers, relève de l’initiative du maire appuyée par une délibération du conseil municipal.

La démarche est détaillée dans le schéma ci-dessous. Précisons que pour Couzon, les échanges préalables avec la Gendarmerie ont eu lieu. La délibération du conseil municipal a été approuvée en septembre dernier et la réunion publique d’information de la population a donc été celle du 1er décembre.

source : Gendarmerie Nationale

Comment ça marche ?

Le principe, vous l’avez compris, est assez simple. Des habitants disponibles se proposent pour être « référent participation citoyenne ». Ces personnes participent à une ou plusieurs séances organisées conjointement par la municipalité et la Gendarmerie. A cette occasion, ils sont informés, formés, à identifier des signes qui peuvent laisser penser à une activité anormale : présence d’un véhicule, personne inconnue dans une propriété voisine…

Les référents ont alors un contact privilégié avec un gendarme de Neuville qui est leur correspondant. Lorsqu’une information arrive à celui-ci, il engage les démarches qu’il considère les plus adaptées.

Concrètement, aujourd’hui à Couzon, il est demandé aux futurs référents de se faire connaître.

Une fois que les premiers se seront fait connaître, le protocole entre la commune et la Gendarmerie pourra être signé et la signalétique que nous voyons sur beaucoup de commune voisines apparaîtra également aux entrées de Couzon.

Lors de la réunion, plusieurs participants se sont ainsi fait connaître en se proposant comme futurs « référents Participation Citoyenne ».

Si vous souhaitez, vous aussi rejoindre ce dispositif faites-vous connaître en Mairie auprès de Gérard Dardet, adjoint au maire en charge délégué au cadre de vie, développement durable et sécurité.

Mot Clefs de cet article : , , , , ,

A propos de l'auteur de cet article

Pierre Deleuze
est l'auteur de 75 articles sur VivreCouzon.org

Pierre est l'un des membres fondateurs de l'association Vivre Couzon dont il est membre du conseil d'administration. Il fait en outre partie du comité de rédaction de VivreCouzon.org.