jeudi 26 juin 2014

Billet d'humeur -

Pour un débat public de qualité au conseil municipal


mairienb

Billet d’humeur – par Bertrand Michal.

Le fonctionnement des institutions municipales a changé à Couzon avec la participation dorénavant d’élus d’opposition présents dans les diverses commissions et instances extérieures.

Cette nouvelle forme de gouvernance serait bienvenue de se traduire également dans les séances du conseil municipal alors que la période électorale a mis en avant l’intérêt des Couzonnais pour la « chose » publique.

Notamment, de vrais débats en séance publique sont attendus plutôt qu’une triste litanie de textes déclinés à la virgule près et déjà adoptés par la majorité lors d’innombrables réunions préparatoires, de ce fait pas toujours pertinentes.

C’est l’occasion de proposer enfin dialogue et contradiction pour que tous les élus s’expriment et sortent de cet état de figuration qui finalement met le doute sur le rôle et la place de chacun tout en décourageant très vite ceux qui s’intéressent à la vie de la commune de suivre les séances.

Les cinq élus issus de J’aime Couzon ont ouvert la voie lors du dernier conseil municipal, il faut aller plus loin. 

Rassurons la majorité, ils ne suffiront jamais à la renverser. Ils n’ont pas non plus vocation à contrer systématiquement toutes les décisions proposées mais bien, selon leur sensibilité, à défendre leurs points de vue qui, ne l’oublions pas, ont reçu l’adhésion de près d’un électeur sur deux.

Une équipe municipale a tout avantage à se baser sur le respect et la confiance de chacun. Tous les élus ne concourent-ils pas à une action de qualité pour la commune et bien sûr loin des ambitions personnelles ?

Enfin, dépassons cette forme d’omerta qui consiste à confidentialiser les problèmes tant qu’ils n’ont pas été résolus. La taille du village et l’implication des habitants à tous niveaux font que tout se sait très vite et qu’il est bien préférable d’informer clairement et sereinement de l’état des débats plutôt que d’alimenter la rumeur ou la controverse.

Ce sera bien un des objectifs de VIVRE COUZON que d’y contribuer.
Rien ne sert de se gausser de démocratie participative en période électorale pour ensuite cantonner les habitants dans un rôle de spectateur infantilisé et incapable de faire la part des choses.

Bertrand Michal

A propos de l'auteur de cet article

Bertrand est l'un des membres fondateurs de l'association Vivre Couzon dont il est actuellement trésorier-adjoint. Il est en outre membre du Comité de Rédaction de VivreCouzon.org.