Sécurité routière : passons à 30 km/h dans tout Couzon !

Les rues du village ne sont pas adaptées à des automobiles roulant à 50 km/h. Une mesure très simple pourrait contribuer à renforcer la sécurité : faire de Couzon une grande zone 30.

24 décembre au soir : deux voitures déboulent de Saint-Romain et entament une course de vitesse sur la rue Paupière. À leurs volants, deux gamins de vingt ans à peine, probablement imbibés de substances déconseillées pour la conduite. Les deux voitures s’élancent dans la côte, puis commencent à accélérer sur la large chaussée. Tandis que la première a déjà négocié le virage de la rue Jarnieux, la seconde percute un poteau électrique en ciment. Le poteau ne cède pas, mais ne tient plus que par la ferraille à béton. La voiture gît sur le bord opposé. Un habitant sort de chez lui. Le chauffard bredouille une excuse dérisoire : « On est jeunes, vous savez ce que c’est… ». Le temps pour le voisin d’appeler les gendarmes, les deux James Dean à la petite semaine sont repartis dans le véhicule de tête.

Ce cas extrême qui se termine en tôle froissée et en biens publics dégradés n’est qu’un des exemples quotidiens des trop nombreux excités du volant qui prennent les rues du village pour un terrain de jeux. Nous avions déjà pointé dans un précédent article les endroits qui nous semblaient les plus critiques à cet égard. 

La rue Paupière bientôt aménagée

À l’automne dernier, le maire de Couzon a annoncé devant le comité de quartier Paupière qu’il allait prendre un arrêté pour que la vitesse rue Paupière soit désormais limitée à 30 kilomètres par heure. D’ici un an ou deux, la rue devrait être aménagée pour être moins pousse-au-crime : trottoir, parkings alternés… 

Des « zones de rencontre »

Dans la partie septentrionale de cette même rue, quand elle se resserre à hauteur du Grand Plantier, un panneau vient de faire son apparition, limitant la vitesse à 20 km/h, et donnant la priorité aux piétons.

Il existe à Couzon deux autres zones où les automobiles doivent laisser une priorité absolue aux piétons. Il s’agit d’une part le pont dans toute sa longueur, et d’autre part la rue Reverchon.

Sur ces zones :

  • les piétons peuvent circuler sur la chaussée sans y stationner,
  • les piétons ont la priorité sur les véhicules, à l’exception du tramway,
  • tous les véhicules peuvent y circuler (voiture, vélo, bus…), mais ceux motorisés ne peuvent pas excéder une vitesse de 20 km/h.

Le statut officiel de ces zones est intitulé « zone de rencontre ». Les mauvais esprits diront que ces rencontres ne se font pas toujours pour le meilleur.

Une grande zone 30 pour Couzon

Tous ces lieux ont été traités successivement, au cas-par-cas, ou au fur et à mesure des demandes des riverains. Pourtant, il reste encore bien des points noirs. Il est une mesure très simple à prendre et qui permettrait de gagner en sécurité dans le village tout entier : transformer en une grande zone 30 l’ensemble des rues de Couzon, à l’exception de la D51. Il ne s’agirait bien sûr pas d’une solution miracle, mais d’un pas vers plus de sécurité et de sérénité, voire plus de convivialité dans les rues. La règle serait donnée à l’entrée du village par des panneaux et à chaque entrée de rue par des marquages au sol.

De grandes villes comme Lorient, Grenoble, Nancy ou Madrid et bien d’autres l’ont déjà fait, sur tout leur territoire ou presque. Pour Couzon, ce serait une évidence, non?

 

A propos de l'auteur de cet article

Nicolas Gauthy
est l'auteur de 58 articles sur VivreCouzon.org

Nicolas est l'un des membres fondateurs de Vivre Couzon dont il est actuellement Président. Il est également l'un des piliers du comité de rédaction de VivreCouzon.org