Toujours dans le noir………persiste et signe

Au début de la séance du dernier conseil municipal, une annonce en forme de réponse à l’article de VIVRE COUZON « Dans l’eau…mais aussi dans le noir » a été faite à la conseillère ayant soulevé le problème de l’enfouissement des lignes électriques en zone inondable. Curieuse façon de débattre du sujet au lieu d’une réponse à l’auteur de l’article ou en commentaire de celui-ci !

Pour la justifier nos élus ont interrogé le SIGERLY (syndicat de gestion des énergies de la région lyonnaise) qui leur a apporté les conclusions suivantes :

  • Le SIGERLY a fait le nécessaire en temps utile pour répondre à ces questions et les intégrer à son projet, il n’y a donc pas lieu de relancer la polémique.
  • Les câbles enterrés sont étanches et tous les connecteurs ont été placés au-dessus de la crue de 2001.

Il est bien évident que le SIGERLY n’allait pas reconnaître ses torts et qu’une investigation contradictoire plus ambitieuse était attendue au lieu de l’habituel « circulez il n’y a rien à voir »

Dans ce contexte – tout en réitérant l’intégralité de ce qui avait été écrit – je vais me permettre d’enfoncer un peu plus le clou en rapportant les documents déjà cités dans cet article.  Car en effet, au-delà  d’une pique stupide sur l’étanchéité des câbles enfouis dont je ne doute un seul instant :

  • Oui les connecteurs ont bien été relevés à la crue de 2001 (ce n’était toutefois pas le souci dans le projet initial, d’où l’utilité d’actions citoyennes !), mais non pas tous, il suffit de venir le constater sur place !

 

  • Non ce n’est pas la crue de 2001 qui fait référence pour toute construction dans la zone rouge inondable mais la crue centennale, soit 59cm plus haut dans ce secteur comme l’écrit le préfet ……………………………….

ainsi que le maire de l’époque demandant tous deux au SIGERLY de se mettre en conformité.

courrier mairie

 

Si ce dernier a bien admis que la crue centennale faisait référence, il n’en a pas moins sciemment repoussé la faisabilité au motif d’arguments plus que douteux envoyés à l’époque par son sous traitant …………… et n’a donc pas respecté les injonctions du préfet comme de la mairie.

L’objectif de l’article était donc au minimum d’évoquer des erreurs à ne pas reproduire, voire reposer l’opportunité du projet d’enfouissement dans la zone inondable compte-tenu des difficultés à le mettre en œuvre, et d’autant plus que le prochain secteur concerné est encore plus pénalisé par les inondations.

Mais sans doute est-ce plus facile de caricaturer toute contradiction et d’occulter le débat en se retranchant derrière une « compétence » sans faille …Consternant.

Mot Clefs de cet article : , ,

A propos de l'auteur de cet article

est l'auteur de 14 articles sur VivreCouzon.org

Bertrand est l'un des membres fondateurs de l'association Vivre Couzon dont il est actuellement trésorier-adjoint. Il est en outre membre du Comité de Rédaction de VivreCouzon.org.