Vivre Couzon est-elle à gauche, à droite ou au-delà ?

Courrier des lecteurs. Max Puissat, lecteur assidu et nouvel adhérent, nous a écrit suite à notre dernière assemblée générale. Il s’interroge sur les orientations politiques de Vivre Couzon. Nous lui répondons.

« Nouveau venu sur Couzon je me suis intéressé à vivre Couzon, l’association, les élus issus de la liste. Connaissant plusieurs personnes sur Couzon j’ai adhéré, néanmoins je me pose la question de savoir, qui est « Vivre Couzon », socialement, politiquement, humainement… Le groupe est sympa, mais au delà?

Une liste, un groupe associatif de soutien, des élus ont forcément une sensibilité politique, on me rétorquera que les membres de vivre Couzon ou de la liste sont issus de sensibilités différentes de la sphère politique, tout comme la majorité municipale qui est, il me semble, apolitique… Oui mais les élus municipaux lors de l’exercice de leur mandat votent politique entre-autre pour les syndicats intercommunaux, pour les sénatoriales ou pour l’appartenance à un groupe politique à la métropole. A Couzon l’ensemble des candidats tête de liste lors des municipales à déclaré vouloir adhérer au groupe Synergie qui est apolitique comme chacun le sait…

Comme quoi tout est politique, que la commune ait 200 ou 5000 habitants, les choix sont toujours politiques. J’ai été tête de liste à Fontaines sur Saône aux élections municipales en 2014 avec une liste union de la gauche, les membres de la listes n’ont certes pas tous les mêmes idées mais sont issus d’une tendance progressiste véritablement ancrée à gauche, humaniste, sociale. Sur une partie des projets budgétisés nous sommes en accord avec la municipalité, mais nous n’avons pas les mêmes vues sur le social, gestion du CCAS, quotient familial pour le restaurant scolaire, aide aux réfugiés et personnes sans papiers, démocratie locale, ouverture et démocratie participative, piste cyclable, travailler à des modes de communication réellement démocratique, tenir des permanences dans la rue, créer des commissions publiques réellement ouvertes aux usagers.

Pour résumer « vivre Couzon », votre différence avec la majorité municipale actuelle est-elle simplement une question de querelle de clocher ou l’envie de changer les choses sur le fond, et avez vous les uns les autres membres de vivre Couzon les mêmes aspirations et les mêmes attentes.

Cet article est vraiment une interrogation, sans sous-entendus, j’estime que dans une période où les politiques installés hésitent à affirmer leurs réelles opinions, il est bien les personnes ayant ou aspirant à un mandat Politique expriment qui elles sont vraiment. Même si le débat gauche droite semble obsolète, nous avons réellement, nous, élus locaux, un devoir de transparence afin que les électeurs connaissent nos aspirations.

Max Puissat »

 

5a345c127ac0d370e13e3313acb4a18eMax Puissat nous pose LA question banco : Vivre Couzon est-elle de droite ou de gauche ?

Tout est politique, nous rappelle Max Puissat, comme le disaient les soixante-huitards en leur temps. Ce n’est pas parce que Couzon est petit que les choix de sa municipalité et les positions de ses citoyens sont neutres, estime-t-il. Nous ne pouvons que lui emboîter le pas dans cette affirmation.

Ça ne se voyait certes pas beaucoup lors des élections municipales de 2014 qui ressemblaient beaucoup à la course de celui qui serait le plus neutre, « dans l’intérêt de notre village ». Les différents candidats laissaient ainsi penser que l’appartenance, l’affiliation, voire la parenté d’idées étaient néfastes à la gestion des modestes dossiers d’une petite municipalité.

On a vu ce qu’il en est advenu : notre maire n’était pas depuis plus de six mois en place qu’aux élections sénatoriales, il posait fièrement son nom sur une liste UDI, aux côtés de Michel Mercier. Un an plus tard, on apprenait que son adjointe récidivait sur la liste de Laurent Wauquiez aux Régionales. Il n’y a donc plus d’ambiguïté, la mairie de Couzon est à droite, et bien à droite.

Oui, me direz-vous, mais c’est à Vivre Couzon la question est posée. L’association cache pas le fait qu’elle est issue d’une liste qui a fourni les cinq conseillers municipaux d’opposition. Une liste dont la tête, Benjamin Durand, ne faisait pas mystère de son adhésion au Parti Socialiste. Mais dont le candidat au poste de conseiller communautaire, Claude Vally, avait sa carte dans le plus grand parti de droite.

Aujourd’hui, Vivre Couzon est avant tout une association citoyenne. Ses adhérents sont des gens qui s’investissent dans la vie de la cité. Le fait est que l’association est avant tout la somme des contributions de ses adhérents. Par le passé, nous avons questionné l’utilité des caméras de vidéosurveillance, promu la construction d’un véritable éco-quartier, répertorié les initiatives écologiques, dénoncé une hausse déguisée de la taxe d’habitation… Faut-il tirer des conclusions de tout cela ?

Ce n’est pas par hasard que, lors de notre dernière assemblée générale, tout le monde se soit accordé sur le fait qu’il existe ici une « communauté de vue » autour de valeurs « progressistes ». Ce qui n’oblige aucun des adhérents à rentrer dans une case bien rangée « à droite » ou « à gauche ». Ni surtout à briguer un hypothétique mandat de conseiller municipal qui, franchement, ne fait pas rêver grand monde en l’état.

Nous sommes simplement des gens qui ne se satisfont pas de phrases municipales du genre : « ne vous inquiétez pas, nous prendrons les décisions qui sont dans l’intérêt des Couzonnais ». Nous pensons que la démocratie ne consiste pas à s’affronter camp contre camp tous les six ans, puis à laisser les (heureux) élus décider à notre place en toute opacité. Les affaires du village, comme celles du pays, nous regardent. Nous avons le droit d’être informés de ce qui se décide, le droit d’en débattre, le droit de le critiquer s’il le faut, et le devoir de proposer des idées qui feront avancer les choses.

Enregistrer

A propos de l'auteur de cet article

Nicolas Gauthy
est l'auteur de 56 articles sur VivreCouzon.org

Nicolas est l'un des membres fondateurs de Vivre Couzon dont il est actuellement Président. Il est également l'un des piliers du comité de rédaction de VivreCouzon.org